Tout le monde est un marketeur, même toi

Il était une fois un temps où le marketing était réservé aux équipes de marketing et de communications. Ceci était une situation bien rangée. Les passerelles de communications étaient gérées par une personne/équipe de marketeurs, avec l’apport occasionnel d’autres équipes. Cependant, l’aube des médias sociaux a révolutionné cet arrangement et il n’y a pas de retour en arrière.

Qu’est-ce qui a changé ?

Les médias sociaux ont eu des effets multiples sur le marketing d’affaires. Premièrement, la réalité est que la plupart des salariés utilisent des médias sociaux pour des raisons personnelles et/ou professionnelles. Au début, les entreprises ont essayé d’écraser cette tendance en interdisant les médias sociaux dans le lieu de travail. Mais ces dernières années de plus en plus d’entreprises réalisent le potentiel de la voix de leur équipe. Ceci est ce que l’on connaît comme « employee advocacy ». C’est un système ou les employés deviennent en quelques sortes les ambassadeurs des entreprises.

Deuxièmement, les médias sociaux ont encouragé une forme plus conversationnelle de marketing, qui est moins axée sur des relations de force, et davantage sur le développement d’une relation amicale. Comme il est assez difficile de devenir pote avec une société, les humains d’une entreprise deviennent son véritable atout. Vous vous liez et faites confiance à un être humain et, par extension, vous faites confiance à l’entreprise qu’il/elle représente. Divers noms sont donnés à ce principe, l’un d’entre eux est le « social selling ».

Finalement, les médias sociaux font office de véritable portes ouvertes aux entreprises, donnant accès aux coulisses. Autrefois, à moins que vous alliez visiter les bureaux en personne, le plus grand aperçu que vous pourriez obtenir est une belle brochure. Aujourd’hui, les médias sociaux permettent la publication et distribution d’images moins vernies et plus authentique. Encore une fois, il s’agit de remettre l’humain dans l’entreprise. Bonne nouvelle additionnelle : cela peut vraiment vous aider dans votre processus de recrutement !

Ces dernières années de plus en plus d’entreprises réalisent le potentiel de la voix de leur équipe. Ceci est ce que l'on connaît comme « employee advocacy ». Cliquez pour tweeter

Quels sont les avantages de l’employee advocacy ?

Tirer parti de la voix de vos employés peut avoir de multiples avantages :

  • Une plus grande confiance dans votre marque. Un sondage Adweek a révélé que 76 % des gens ont dit qu’ils seraient plus susceptibles de faire confiance au contenu partagé par des gens « normaux » qu’une entreprise. Le bouche à oreille est le saint des saints du marketing pour une raison, non ? On croira toujours ce qu’un ami d’un ami a dit plutôt que ce que le tweet de Sans-Visage SARL révèle.
  • Reprenez contrôle. Un sondage de 2014 a révélé que 98 % des employés étaient déjà sur les médias sociaux, la moitié discutant de leur entreprise en ligne (et 14 % partageant du contenu sur leur employeur qu’ils regrettent…). Imaginez si vous aviez une formation et des systèmes en place pour encourager vos employés à bien faire les choses ?
  • Vous serez à la pointe de l’innovation ! En effet, bien que 96% des entreprises françaises sont sur les réseaux, presque 60% se qualifierait comme débutant complet en matière de social selling.
  • Cela va accroître la portée de votre entreprise – vos messages parviendrons à 561 % de plus de personnes s’ils sont partagés par un employé plutôt que par un canal officiel. Ils sont également 7 fois plus susceptibles de convertir un client potentiel.
  • C’est bon marché ! Vous tirez le meilleur parti de vos ressources existantes en misant sur l’employee advocacy. Il n’y a pas non plus de dépenses publicitaires. En réalité, vos dépenses consistent en : des séances de formation, la création de contenu qu’ils peuvent partager et, éventuellement, l’utilisation de logiciels pour faciliter le partage de la voix des employés.

Quels sont les inconvénients de l’employee advocacy ?

Même si vos employés parlent couramment Twitter, ils ne comprennent peut-être pas ce que cela signifie de se représenter et son entreprise sur ce réseau. À l’autre extrême, d’autres employés pourraient manquer de confiance en soi lorsqu’il s’agit d’utiliser les médias sociaux par crainte de litiges (ou de la technologie !)

L’équilibre entre les deux est difficile à trouver, mais loin d’être impossible :

  • Établissez des directives complètes et souples qui permettent à vos employés de s’exprimer tout en précisant clairement quels ensembles de comportements ne seront pas tolérés.
  • Offrir une formation qui explique les règles et le langage de chaque réseau de média social clé. Même ceux qui sont à l’aise avec ces réseaux apprécieront le rafraîchissement et de nouveaux conseils.
  • Diffuser les meilleures pratiques et méthodes d’utilisation des médias sociaux pour atteindre son public, et aligner cette activité avec les objectifs commerciaux.

Parallèlement à cette formation, il serait idéal de réunir un bassin de contenu approuvé que vos employés peuvent partager. Plusieurs outils d’employee advocacy, comme Clearview Social, permettent à vos employés de diffuser facilement du contenu pertinent.

Solution pour votre entreprise :

Si vous voulez que je dispense une formation sur les médias sociaux à votre équipe contactez-moi dès maintenant à claire@trevien.net !

The following two tabs change content below.

Claire Trevien

B2B Content Marketer
Consultante de webmarketing | Aide les professionnels à développer leur marque personnelle

Leave a Reply

Your email address will not be published.